La devise unique cote 1,092 dollar ce lundi matin vers 8 H 30 sur le marché continu, en progrès de + 0,5%.

Pour 1 euro, on obtient 136 yens, 0,70 sterling, 1,0781 CGF et 1,41 CAD.

La devise unique profite des chiffres mitigés sur l’emploi US qui ont été publiés en fin de semaine dernière.

La stagnation des salaires a relancé les spéculations sur la vitesse à laquelle la Fed relèvera ses taux directeurs, certains cambistes estimant que la banque centrale américaine gardera l’arme au pied en septembre prochain.

La contrepartie d’un dollar est de 0,91 euro, 124 yens, 0,64 sterling, 0,98 CHF et 1,31 CAD.

Le sterling pâtit des voix divergentes sur le calendrier de la normalisation de la politique de taux anglaise, certains membres du comité de la banque centrale se prononçant pour la prorogation d’une hausse qui semblait faire consensus.

La contre-valeur du sterling est notamment de 1,41 euro, 1,54 USD, 192 yens, et de 1,5226 CHF.

La devise helvétique pourrait être concernée par une intervention de la BNS. Son vice-président estime que le franc suisse est « fortement surévalué ». En janvier dernier, la BNS a abandonné le cours plancher de 1,20 CHF pour 1 euro.

Rien ne va plus en Chine où les prix à la production sont tombés au plus bas depuis près de 6 ans en juillet, soit leur 40ème mois de baisse consécutive. L’intégration du renminbi aux devises à droits de tirages spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI) pourrait être différée.