L’once cote 1141 dollars (1013 euros) ce mardi matin vers 8 heures sur le marché continu, en progrès de 6% sur un mois, mais toujours en repli de 5% depuis le 1er janvier 2015.

Reprise également sur le marché de l’argent où les 31,10g se négocient à 14,66 dollars (13 euros). Sur un mois la progression des cours du métal gris est de + 0,66%.

Le repli du dollar lié aux atermoiements de la FED relatifs à un redressement éventuel de ses taux directeurs en septembre redonne un peu de lustre au métal jaune qui s’éloigne de son plus bas annuel de 1078 dollars tout en restant encore loin de son plus haut 2015 à 1303 dollars.

Après avoir connu un mois de juillet dynamique, les ventes de pièces d’or de l’US Mint, ont reculé de 40% en août, principalement en raison de l’enlisement de l’économie chinoise, indique l’hôtel des monnaies américain. Ce recul concerne tant les pièces d’or que d’argent. Les ventes d’American Eagle Silver se sont contractées de 10%.

Selon l’agence Reuters, un « gold retailer » de Dubai (Atlas Jewellery) vient de mettre la clé sous la porte en laissant une ardoise de 136 millions de dollars à ses créanciers.

Le lingot de 1kg vaut 32.100 euros à Paris, environ 400 euros de moins qu’à Londres (fixing).

La prime des lingotins de 250 et 100g se situe parmi les plus basses : + 3,3% pour des tarifs respectifs de 8400 et 3360 euros.

Hormis celle du 10 Florins (-1%/195 euros), on ne recense pas de décote significative sur le marché des pièces d’or cotées à Paris.

Le Napoléon est à 192 euros contre 106 euros pour la pièce de 10 Francs. Les 2 pièces se négocient respectivement 1,8 et 12,1% de plus que leurs poids de métal précieux.