En cette veille de Noël, le métal jaune subit la remontée du dollar avec une once qui vaut 1074 dollars (982 euros), à l’équilibre sur un mois, mais en repli de près de – 11% depuis le début 2015.

Bien orienté, l’argent, qui a progressé de + 1,27% durant les 30 derniers jours se traite à 14,32 dollars (13 euros) l’once. Les pertes accumulées depuis la Saint-Sylvestre sont de – 10,30%.

C’est la remontée du dollar qui est à l’origine du tassement observé en ce milieu de semaine, estiment certains observateurs qui restent cependant positifs sur l’évolution des cours de l’argent et de l’or à moyen terme compte tenu des incertitudes boursières.

A ce propos, le conjoncturiste Jacques Attali estime qu’une crise financière majeure causée par les crédits aux entreprises et d’une ampleur comparable à celle de 2008 éclatera l’an prochain. Si cette prédiction se vérifie, les cours du métal jaune pourraient repartir vers leurs plus hauts.

Côté demande, l’organisation de la bijouterie indienne indique que les importations d’or du pays devraient atteindre 1000 tonnes cette année, 100 tonnes de plus qu’en 2014 malgré les efforts de Delhi pour « monétariser » le métal précieux.

Le lingot de 1kg vaut 31.510 euros à Paris, une centaine d’euros de moins qu’à Londres. Sa prime est légèrement négative.

C’est le lingotin de 250g qui est le meilleur marché de sa famille avec une surcote de + 1,8% pour un prix de 8040 euros.

On ne relève pas de décote sur le marché des pièces d’or cotées à Paris où le Napoléon vaut 186 euros (prime de + 1,6%) et la pièce de 10 Francs, 106 euros (+ 15,6%).