Les 31,10g de métal jaune s’échangent à 1286 dollars (1205 euros) ce jeudi matin vers 8 heures sur le marché continu. Le gain accumulé depuis le début de l’année frôle 11% (en dollars).

L’argent profite de la reprise des métaux précieux avec près de 70 cents gagnés depuis mardi. L’once se traite à 18,51 dollars (17,35 euros). La progression depuis le 1er janvier est de 14%.

Après avoir estimé que les Chinois manipulaient leur monnaie, D. Trump considère maintenant que le dollar est trop fort et espère que les taux directeurs de la FED resteront bas aussi longtemps que possible.

Voilà qui est de bon augure pour le métal jaune, aussi porté regain de tension avec la Russie et la Corée du Nord.

Certains investisseurs estiment cependant que le métal jaune va subir une consolidation et qu’il vaut mieux attendre pour acheter sur repli avant une nouvelle phase de hausse.

Peu favorable au métal jaune, Goldman Sachs (GS) persévère et signe : la firme américaine voit le prix de l’once à 1200, 1200 et 1250 dollars à horizon de 3, 6 et 12 mois.

En ce qui concerne l’argent, GS anticipe un cours à 16,50 dollars dans 3 et 6 mois, puis à 17,20 dollars dans 1 an. C’est la hausse des taux US qui cassera l’envol des métaux précieux, affirme la fime de Wall-Street.

Le lingot de 1kg vaut 38.970 euros à Paris contre 38.763 euros à Londres. Sa prime est de + 0,5%.

On trouve quelques primes négatives sur le marché des pièces d’or cotées à Paris, dont celle du 20 Francs Union Latine (- 1,7%/225 euros).

Le Napoléon vaut 234 euros (prime : + 4,1%) et la pièce de 10 Francs, 130 euros (+ 15,5%).