Bien qu’elle recule contre le billet vert de – 0,8% en une semaine, la devise unique se reprend.

Elle cote 1,2537 $ ce lundi matin vers 8 heures sur le marché continu.

L’euro a été l’une des premières victimes de la correction boursière où le dollar, le yen et le franc suisse sont apparues comme des monnaies refuge. La volatilité reste forte ce lundi et rien ne prouve que les marchés, qui n’avaient pas connu de baisse significative depuis févier 2016, ne connaissent pas un nouvel accès de faiblesse malgré les perspectives économiques solides de la zone euro.

Pour 1 euro, on obtient : 1,22 dollar, 133 yens, 0,88 GBP, 1,15 CGF, 7,74 CNY et 72 RUB.

Bien que soutenu par le plan de relance de D. Trump, la reprise de l’inflation et des anticipations de taux plus rapides et plus fortes que prévues, le dollar a connu une période baissière d’un an avant avant de reprendre son rôle de devise refuge la semaine dernière. L’orientation de la devise américaine à court terme devrait se clarifier avec la publication de l’indice sur l’indice des prix, attendue mercredi.

La contrepartie d’un dollar est de 0,81 euro, 108 yens, 0,72 GBP, 0,93 CHF, 6,30 CNY et 58 RUB.

Alors que les conjoncturistes annonçaient un repli de l’économie britannique dans le cadre du Brexit, c’est l’inverse qui se produit. Du coup, la banque d’Angleterre a laissé entendre qu’elle pourrait relever à nouveau ses taux à court. Cette perspective soutient la livre.

En changeant 1 livre, on obtient : 1,12 euro, 1,38 dollar, 105 yens et 1,30 CHF.