La devise unique reste sous la barre des 1,17 dollar et cote 1,1685 $, ce lundi matin vers 8 H 30 sur le marché spot.

L’euro recule de plus de 3% contre le billet vert en un mois et de – 2,3% depuis le début de l’année.

La petite remontée de la devise européenne observée sur les marchés asiatiques ce lundi matin après le plus bas de six mois et demi atteint la semaine dernière sera-t-elle durable ? Beaucoup de cambistes en doute.

D’abord parce que le refus du président de la République italienne d’entériner la nomination d’un ministre du Trésor eurosceptique va plonger l’Italie dans une crise politique sans précédent. Mais aussi, parce qu’une inflation faible et le ralentissement de la croissance sur le vieux continent prive l’euro de soutiens solides.

En changeant 1 euro, on obtient : 127 yens, 0,87 GBP, 1,15 CHF, 1,51 CAD, 7,44 CNY et 75 RUB.

Le dollar continue sa course en avant, soutenu par la perspective d’une hausse des taux d’intérêt de la FED dès le mois de juin prochain, selon les augures décelés par les cambistes dans les derniers « minutes » du Comité monétaire de la banque centrale américaine publiés mercredi dernier.

Par ailleurs la puissance de l’économie américaine renforce celle du billet vert même si la limitation des paiements en dollars pour d’autres pays que les Etats-Unis joue contre le statut de monnaie de réserve de la devise américaine.

La contrepartie d’un dollar est de 0,85 euro, 109 yens, 0,75 GBP, 0,98 CHF, 1,29 CAD, 6,38 CNY et 62 RUB.

La livre turque continue sa glissade, malgré la hausse inattendue des taux directeurs de la banque centrale d’Ankara. L’euro a progressé de près de 20% contre la TRY depuis le 1erjanvier.

Ce lundi matin 1 euro permet d’obtenir 5,42 TRY.