– Les ETF’s aurifères ont enregistré une collecte considérable le 1er juillet.

– En euros, le métal jaune gagne 7% sur un mois.

– Le lingot de 1kg proche de 40.000 euros.

L’once d’or reprend de la hauteur et cote 1419 dollars (1257 euros) ce jeudi matin vers 7 H 30 sur le marché spot. Sur une semaine les cours progressent de + 1,4% (en euros).

L’argent profite de la hausse, mais reste à la traîne. Les 31,10 g de métal gris s’échangent à 15,30 dollars (13,56 euros), soit + 0,5% repris sur une semaine.

L’once d’or est repassée au-dessus de 1400 dollars grâce à un cocktail de facteurs positifs, dont des taux d’intérêt réels en recul, et la nomination potentielle de 2 candidats soutenus par D. Trump et favorables à une politique monétaire ultra accommodante au sein du Conseil des gouverneurs de la FED (qui en compte 17).

Après avoir bondi en juin, le cours de l’or devrait rester élevé en juillet, estime INTL FCStone même si une flambée comparable à celle de juin est peu probable. Les prix devraient s’inscrire dans une fourchette de 1350 à 1450 dollars cette année estime la firme américaine pour qui l’argent profitera aussi de cet environnement positif.

Le Crédit Suisse est également optimiste. Il y a quelques jours, la banque a revu ses estimations à la hausse pour 2019. Selon elle, le prix de l’or se situera en moyenne autour de 1327 dollars en 2019 et il devrait atteindre 1350 dollars en 2020. La baisse du dollar et des données économiques plus faibles figurent parmi les facteurs de hausse que recense la banque helvétique.

Le LBMA indique que la quantité d’or et d’argent transférée entre ses membres a diminué en mai. Le volume des onces d’or échangé a diminué de 7,8% et celui des onces d’argent de 11% Le rapport prix moyen or-argent en mai était de 87,8, soit le ratio le plus élevé depuis octobre 1992, ajoute le LBMA.

Les ETFs répliquant le segment de l’or ont enregistré une importante collecte le lundi 1erjuillet. Signe révélateur de l’intérêt croissant des investisseurs pour le métal jaune, 4,28 milliards de parts ont été créées sur le marché primaire depuis un mois, indique Trackinsight, un service en ligne d’analyse de fonds négociés en bourse.

Le lingot de 1kg vaut 39.920 euros à Paris contre 40.429 euros à Londres. Sa prime est de – 1,26%.