L’or face au marteau-pilon de la Fed, les pronostics d’UBP et de CITI

A 24 heures d’une probable hausse des taux US, l’once, qui perd - 7,52% sur un mois, cote 1161 dollars (1092 euros) ce mardi matin vers 8 heures sur le marché continu. Depuis le début de l’année, le gain est de + 9,3%.

Même s’il perd un peu plus de 8% durant les 30 derniers jours, le cours de l’argent progresse de + 23,7% (en dollars) et de + 26% (en euros) depuis le 1er janvier. L’once se traite à 17,06 dollars (16,03 euros).

Le contre-effet Trump et la perspective d’un relèvement des taux directeurs de la FED ont fait tomber l’or à son niveau le plus bas depuis février dernier, mais le suspens touche à sa fin puisque sa décision sera annoncée mercredi 14 décembre.

Selon l’analyse d’UBP (Union Bancaire Privée), citée par le Figaro, l’or pourrait redevenir un actif de premier plan une fois la hausse des taux digérée par le marché.

De son côté, CITI estime que les ETF aurifères qui ont déjà réduit leur position de 8,5% depuis l’élection américaine, continueront à vendre de l’or en 2017, ce qui maintiendra une pression baissière sur le métal jaune.

Le lingot de 1 kilo vaut 35.470 euros (fixing) à Paris, environ 350 euros de plus qu’à Londres.

Les primes des lingotins sont en baisse. Une fois n’est pas coutume, celle du modèle de 5g, souvent élevée, est tombée à + 2,5%. Il vaut 180 euros tout rond.

Quelques pièces d’or, dont le Florin, sont décotées sur le marché parisien.

Le Napoléon se traite à 212 euros avec une prime de + 4,1% alors que le bonus de la pièce de 10 Francs, à 116 euros, est de 14%.

Les avis clients Trustpilot