Select Page

Auteur : Didier Laurens

L’once d’or en repli malgré le statut quo monétaire de la FED, OFI AM rassure

– Le maintien de taux bas pourrait provoquer une hausse des cours, estime OFI AM. – La Russie a continué à arrondir son stock d’or en avril. – Rebond du dollar. Le métal jaune ne parvient toujours pas à profiter des tensions commerciales sino-américaines, ni du bras de fer entre Washington et Téhéran : ce jeudi matin vers 8 heures, l’once s’échange à 1273 dollars (1141 euros), très loin du pic de 1382 dollars touché en 2018 (au fixing). L’argent n’est pas dans une position plus enviable. L’once se traite à 14,39 dollars (12,91 euros). Là aussi, le sommet de 16,14 dollars atteint depuis la Saint-Sylvestre n’est plus qu’un souvenir. Malgré les déclarations du président de la Banque fédérale de réserve de Saint-Louis, James Bullard qui affirmait mercredi que la FED pourrait avoir besoin de baisser les taux d’intérêt si l’inflation se maintient sous les 2%, la banque centrale américaine devrait finalement opter pour la prudence et un statut quo monétaire. Ces petites misères seront passagères : d’après Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM interviewé par Boursorama, le prix de l’or présente peu de risque de baisse significative à court terme, car les taux d’intérêt réels devraient rester bas durant un certain temps. Par ailleurs, les banques centrales (chinoises, indiennes, etc.) augmentent leur stock de métal jaune, ce qui soutient les cours. En avril, indique Moscou, le stock de...

Read More

L’once sous les 1280 $, la baisse du yuan pèse sur les cours estime Commerzbank

– La prime du 10 Francs Napoléon or à 12,3%. – Les spéculateurs multiplient les positions haussières. – La demande d’or chinoise ralentit.  L’or ne profite pas des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Ce mardi vers 8 heures, l’once s’échange à 1276 dollars (1143 euros) sur le marché spot et celle d’argent à 14,40 dollars (12,91 euros). Outre les menaces guerrières de D. Trump contre l’Iran, le bras de fer commercial que se livrent les Etats-Unis et la Chine s’amplifie et donne le sentiment d’une escalade dans les mesures d’exclusion réciproque sans que cela profite aux valeurs refuges. D’après certains observateurs, la FED devrait finalement renoncer à baisser son taux directeur à court terme, ce qui a pour effet de faire remonter le dollar et de pousser le prix du métal jaune à la baisse. La faiblesse du prix de l’or est également due à la faiblesse du yuan chinois, explique la Commerzbank. Cette faiblesse rend l’or plus cher en monnaie chinoise, ce qui freine la demande. La Chine est le plus gros consommateur d’or au monde. Et pourtant certains investisseurs restent convaincus que les cours vont repartir à la hausse : les plus grands spéculateurs ont multiplié par cinq leur position haussière sur les contrats à terme durant la semaine dernière selon les données compilées par la Commodity Futures Trading Commission. Le lingot de 1Kg vaut...

Read More

L’euro en baisse avant les élections, chute du dinar, le sterling en mauvaise posture

La devise unique ne parvient pas à tenir le seuil des 1,12 dollars et retombe à 1,115 $ ce lundi matin vers 8 heures sur le Forex. Quelle que soit l’échéance retenue, la monnaie européenne recule face au billet vert, par exemple de 2,7% depuis le 1 er janvier dernier. L’euro perd également du terrain par rapport au yen japonais, mais en grappille un peu contre le sterling britannique. L’euro  pâtit de la situation économique du vieux continent et de la proximité d’élections européennes à l’issue incertaine. En milieu de semaine, les cambistes suivront particulièrement les PMI préliminaires de la zone euro. Ce lundi matin, la contrevaleur de l’euro est de : 122 yens, 0,87 GBP, 1,12 CHF, 1,50 CAD, 7,72 CNY et 72 roubles. Le dinar algérien poursuit sa chute contre les devises étrangères, dont l’euro du fait des incertitudes économiques et politiques qui rongent le pays. Le dollar profite du climat de tension entre la Chine et les Etats-Unis et de l’accord douanier que Washington vient de conclure sur les métaux avec le Canada et le Mexique.  C’est cette semaine que le compte rendu de la dernière réunion de la FED sera publié (jeudi). Certains cambistes comptent sur cette publication pour y voir plus clair sur la politique de monétaire de la banque centrale américaine. Après l’annonce d’un rehaut de l’économie japonaise  au T1 2019, le yen réagit...

Read More

L’once se tasse, INTL FCStone pessimiste à court terme, UOB optimiste à moyen terme

– le ratio or/argent proche de 90. – INTL FCStone voit le métal jaune entre 1275 et 1290 dollars. – Pour UOB  l’once sera à 1450 dollars d’ici 12 mois. L’once ne parvient pas à se maintenir au-dessus des 1300 dollars et cote 1296 dollars (1156 euros) ce mercredi soir vers 17 heures sur le marché continu. La situation n’est pas meilleure pour l’argent qui s’inscrit à 14,50 dollars l’once (13,22 euros). Le ratio or/argent est désormais de 89,37. Bien que les Etats-Unis et la Chine aient alourdi leurs droits de douane, les investisseurs semblent croire au règlement du conflit, ce qui freine l’engouement pour les valeurs refuges. Les perspectives à court terme de l’or dans les prochains jours risquent de décevoir prévient INTL FCStone qui voit la fourchette de négociation du métal jaune se situer entre 1275 et 1290 dollars. Et ensuite ? Selon United Overseas Bank (UOB) le prix de l’or va remonter pour atteindre 1450 dollars à la mi 2020, notamment parce que les banques centrales sont en train d’augmenter leur allocation dans une proportion spectaculaire. Selon les chiffres du Conseil Mondial de l’Or leurs achats nets durant le 1ersemestre 2019 ont progressé de 70% par rapport à la même période en 2018, du jamais vu depuis 6 ans. Le lingot de 1k vaut 37.120 euros à Paris avec une prime de – 0,20%. Le Napoléon s’échange à 215...

Read More

Les tensions commerciales relancent l’once, selon UBS le cours de l’or gagnera 100 dollars d’ici 12 mois

– Les fonds renforcent leur position haussière sur les contrats à terme aurifères. – UBS confirme ses prévisions de cours. -L’once au plus haut depuis un mois. Les investisseurs qui ont profité du repli des cours pour acheter de l’or durant ces derniers jours ont toutes raisons de se réjouir puisque le prix de l’once est au plus haut depuis un mois à 1303 dollars (1156 euros) ce mardi matin sur le marché spot. L’argent suit : à quelques encablures du seuil technique des 15 dollars, l’once de métal gris se négocie à 14,89 dollars (13,11 euros). La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine est montée d’un cran après la riposte de Pékin qui vient d’annoncer son intention de taxer 60 milliards de dollars d’importations américaines dès le 1er juin. D’autres informations indiquent que la Chine pourrait réduire ses achats de biens agricoles, d’énergie et de services aux États-Unis, et vendre une partie de ses titres du Trésor américain. Selon les données de la Commodity Futures Trading Commission, les positions haussières sur les contrats à terme au cours des 7 derniers jours ont fortement progressé. Cela indique que les grands investisseurs sont plus nombreux à anticiper une forte correction sur les marchés financiers. Les économistes d’UBS estiment que le bras de fer américano-chinois conjugué aux achats techniques des banques centrales et au flux de liquidités qui cherchent à se...

Read More