Select Page

Auteur : Didier Laurens

L’euro redresse la tête, baisse du dollar, chute du peso chilien, la livre vacille

Dans le sillage de la semaine passée, la devise unique reprend un peu de hauteur et cote 1,1065 dollar ce lundi matin vers 8 heures. La monnaie européenne profite d’indicateurs positifs pour l’économie du vieux continent, notamment en Allemagne qui échappe de justesse à la récession au T3 2019. Bien sûr, l’inflation ne donne toujours pas de signe d’accélération dans la zone euro. Bien sûr, le Brexit reste toujours en suspens. Mais les cambistes sont confiants et espèrent que la publication des indices d’activité flash PMI ce vendredi 22 novembre fourniront les signes avant-coureurs d’un redémarrage de l’activité économique en 2020. Ce lundi matin, avec un euro, on obtient 120 yens, 0,85 GBP, 1,09 CHF, 1,46 CAD, 7,74 CNY et 70 RUB. Le dollar recule après la publication de données mitigées outre-Atlantique dont la baisse de la production industrielle, mais il pourrait rebondir si les négociations commerciales sino-américaines progressent dans la semaine. Le billet vert est aussi pénalisé par la FED qui a indiqué qu’elle mettait son cycle de baisse des taux en pause devant le Congrès américain. En fin de semaine, on suivra notamment les indices composites du Conference Board d’octobre et les ventes de logements anciens. Après la baisse de l’économie japonaise au troisième trimestre 2019, le yen se tasse légèrement face à l’euro sur une semaine, mais progresse face au billet vert à la suite des...

Read More

Petite reprise de l’once, Morgan Stanley actualise ses prévisions, sondage du CMO sur la future demande d’or

– Les relations sino-américaines principal driver du marché pour Morgan Stanley. – 60% des investisseurs font plus confiance à l’or qu’aux monnaies fiduciaires. – Ratio or/argent à 86,35. Les incertitudes sur l’issue des discussions commerciales sino-américaines après une intervention de D. Trump où le président américain a soufflé le chaud et le froid ont relancé le cours de l’or. Ce jeudi matin vers 7 H 30, l’once de métal jaune cote 1465 dollars (1332 euros) et celle de métal gris 17 dollars (15,46 euros). Pour les analystes de Morgan Stanley, la conclusion d’un accord commercial entre Washington et Pékin aurait un effet négatif sur le prix du métal jaune. Revenant sur leurs prévisions haussières, ils estiment maintenant que le cours de l’or restera bloqué vers 1515 dollars/once si l’horizon commercial se dégage. Les cours pourraient même tomber autour de 1394 dollars durant le 1er semestre 2020 en cas de réduction des droits de douane. Cette baisse des prix éventuelle aura toutefois pour effet positif d’attirer des acheteurs, Morgan Stanley estimant par ailleurs que la faiblesse du dollar soutiendra l’or à court terme. Le Conseil Mondial de l’Or (CMO) a publié le 12 novembre son nouveau rapport de recherche sur la consommation d’or dans le monde. Basé sur 18.000 interviews, il fait notamment apparaître que les 2/3 (67%) des particuliers considèrent que l’or est une bonne protection contre l’inflation et les...

Read More

L’once retombe vers 1450 $, forte divergence sur les pronostics de cours à moyen terme

– L’once au plus bas depuis 3 mois. – Pessimisme de JP Morgan, Capital Economics et Citigroup. – RBC et Saxo Bank restent positifs. Malgré les doutes persistants sur l’issue des discussions commerciales sino-américaines, les violences à Hong Kong et le recul du billet vert, le métal jaune ne parvient pas àrepartir de l’avant. Ce mardi matin vers 7 H 30, l’once d’or cote1451 dollars (1315 euros) et celle d’argent 16,77 dollars (15,20 euros). Quelle sera l’orientation des cours en 2020 ? Les points de vue sont contrastés : – Dans le camp des optimistes, RBC estime qu’il n’est pas surprenant que l’or se consolide en fin d’année. Le métal jaune est à bout de souffle du fait de la hausse des actions américaines, de l’orientation de la politique monétaire et des nouvelles encourageantes sur le commerce américano-chinois. Pour autant la banque estime que l’once franchira à plusieurs reprises le niveau des 1600 dollars en 2020 après avoir fini 2019 autour de 1400 dollars. Saxo Bank est également positive. Selon cette enseigne, le point bas de la croissance est toujours à venir et le prix de l’or pourrait augmenter de 10 à 15% en 2020 pour atteindre 1700 dollars l’once. – Parmi les pessimistes, Capital Economics voit le prix de l’or se situer vers 1450 dollars l’once en 2020. D’après la firme, l’amélioration de la croissance économique mondiale diminuera l’attrait du...

Read More

L’euro stable, le yuan requinqué, baisse du sterling, nouvelle étape vers la fin du franc CFA

L’euro se stabilise face au dollar après la publication de chiffres positifs sur le commerce extérieur français et allemand en septembre. Ce lundi matin vers 10 heures, l’euro cote 1,1024 $. La devise unique continue à peiner face à un billet vert que les atermoiements sur la signature d’un accord commercial avec la Chine pourraient toutefois fragiliser dans le courant de la semaine. La Chine vient d’émettre des obligations en euros pour la première fois depuis 15 ans afin de réduire sa dépendance vis-à-vis du dollar. Durant la décennie 1997/2007, Pékin avait déjà emprunté trois fois en euros. Mercredi on surveillera notamment la production industrielle de la zone euro en septembre et l’issue du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Ce lundi matin 1 euro vaut 120 yens, 0,86 GBP, 1,09 CHF, 1,45 CAD, 7,70 CNY et 70 RUB. Le Bénin vient d’annoncer sa décision de retirer ses réserves de change logées à Paris, ce qui marque une nouvelle étape dans la fin du franc CFA. Porté par le regain d’optimisme sur les questions commerciales, le dollar n’a pas fléchi bien que D. Trump ait affirmé son refus d’une levée généralisée des nouveaux droits de douane américains. Le yuan est également bien orienté et sa tendance haussière ne montre pas de signes de faiblesse. Cette semaine, les cambistes suivront notamment les déclarations du président de la FED qui sera...

Read More

L’once recule, le marché favorable aux acheteurs, pour TD Securities les prix remonteront à la moindre alerte

– Regain d’inquiétude sur le commerce mondial. – Pour FTMX l’once pourrait tomber vers 1460 dollars. – Les Turcs se ruent sur l’or. Les informations de l’agence Reuters selon lesquelles la réunion entre les Etats-Unis et la Chine concrétisant la signature d’un accord commercial serait repoussée d’un mois (décembre au lieu de novembre) inquiètent les investisseurs. Et freine le recul du métal jaune. Ce jeudi matin vers 7 H 00, l’once d’or s’échange à 1491 dollars (1347 euros) et celle d’argent à 17,61 dollars (15,92 euros). Le ratio or/argent se rapproche de 85. Le recul des cours observé ces derniers jours constitue une opportunité d’achat pour les investisseurs à long terme, affirme George Gero. Pour le directeur général de RBC Wealth Management, une fourchette de prix comprise entre 1455 et 1525 dollars est un niveau dont les investisseurs à long terme ont intérêt à profiter. La reprise des marchés financiers estompe l’attrait des valeurs refuges et la pression sur le prix du métal jaune pourrait se poursuivre, estime FTMX qui voit l’once glisser vers 1460 dollars. Dans les grandes lignes, cette analyse est partagée par TD Securities pour qui les ventes continueront à peser sur les cours. Toutefois, TD Securities estime que les achats de couverture reprendront à la moindre alerte. Les investisseurs financiers ont soutenu la demande d’or au troisième trimestre 2019, souligne le Conseil mondial de l’or....

Read More