Select Page

Auteur : Didier Laurens

L’once d’or en baisse après la FED, recul de l’argent, les prévisions de cours de Franco-Nevada donnent le tournis

– La Fed baisse ses taux de 0,25%. – L’argent chute de 2,5% sur une semaine. – Pour P. Lassonde, président de Franco-Nevada, l’once d’or atteindra 12.500 $ d’ici 30 ans. C’est fait : comme attendu la Fed a réduit mercredi son principal taux directeur de 0,25% pour la seconde fois en deux mois, ce qui a provoqué une certaine déception chez les investisseurs qui espéraient un geste plus significatif. Dans le sillage de cette annonce, l’once d‘or qui tutoyait les 1510 dollars s’est repliée. Elle cote 1496 dollars (1354 euros) ce jeudi matin vers 7 H 30 sur le marché spot. Après avoir chuté de 2,53% sur une semaine, l’once d’argent se traite à 17,70 dollars (16,03 euros). Le ratio or/argent est à 84,15. Sur le moyen terme, la Réserve fédérale n’a fourni aucune assurance réelle quant à de nouvelles réductions de taux, sans pour autant fermer la porte, ce qui a limité la baisse des cours. Pour sa part, Donal Trump a estimé par voie de tweet que la Fed a « échoué ». Ces données n’ont pas tempéré l’optimisme de Pierre Lassonde, président de Franco-Nevada.  Dans une interview accordée à Kitco en marge du Denver Gold Forum, il affirme que la trajectoire de l’or à 30 ans porte l’once vers un cours moyen de 12.500 dollars si on se réfère au taux de croissance annuel composé du métal jaune...

Read More

La reprise de l’or s’essouffle, le marché attend la Fed, la Royal Mint pourrait lancer un ETF aurifère

– La réunion du comité directeur de la FED débute ce mardi. – Pour JPMorgan la consolidation des cours sera passagère. – Le ratio or/argent remonte à 84. Après avoir gagné 1% suite aux attaques contre des installations pétrolières saoudiennes durant le week-end, le prix de l’once ballote autour de 1500 dollars, un niveau que certains positionnent comme un nouveau plancher. Ce mardi matin vers 7 H 30, l’once d’or se traite à 1498 dollars (1360 euros) et celle d’argent à 17,84 dollars (16,19 euros). La fin de la semaine pourrait réserver des surprises si la FED fait un geste significatif à l’issue de son comité de politique monétaire des 17 et 18 septembre. Le consensus mise sur une baisse des taux de 0,25%, mais une réduction de 0,50% pourrait émollier le dollar et soutenir le prix du métal jaune, dont il est la première monnaie de cotation. Autre facteur de soutien, un dérapage de la situation au Proche-Orient ou à Hong Kong entrainerait une fuite massive des investisseurs vers les valeurs refuges, à commencer par l’or. Dans ce contexte, le métal jaune reste une recommandation stratégique fondamentale d’une majorité d’analystes. Si les experts de JPMorgan (dont 3 traders ont été accusés lundi par la justice américaine d’avoir manipulé les cours des métaux précieux durant 8 ans) s’attendent à un repli autour de 1485 dollars d’ici la fin de...

Read More

L’euro en hausse malgré la BCE, reprise de la livre, pas de Libra sur le sol européen

A quelques jours de la réunion de la Réserve fédérale américaine, l’euro cote 1,1073 dollars, en progrès de 0,21% sur une semaine. Paradoxalement, l’assouplissement monétaire annoncé par la BCE jeudi dernier a provoqué une mini hausse de l’euro, car les marchés s’attendaient à des mesures plus radicales. Par ailleurs, la stabilisation de la situation politique italienne et la moindre probabilité d’un Brexit sans accord soutiennent la monnaie unique. Jeudi l’indice Zew du climat économique en septembre sera suivi par les cambistes ainsi que les chiffres de l’inflation (août). Ce lundi matin la contre valeur d’un euro est notamment de 120 yens, 0,89 GBP, 1,09 CHF, 1,47 CAD, 7,84 CNY et 71 RUB. Lors d’une conférence consacrée aux cryptomonnaies se tenant à l’OCDE, le ministre français des Finances Bruno Le Maire a annoncé que la France s’opposerait au développement du Libra, la monnaie numérique de Facebook, sur le sol européen. Sur fond d’amélioration des relations avec Pékin, le dollar pourrait être assez volatil tout au long d’une semaine marquée par la publication de différentes statistiques (ventes de logements anciens, balance courante du T2 2019, inscriptions hebdomadaires, etc.) et la réunion du comité monétaire de la FED. Le président américain a multiplié les tweets et les déclarations afin d’inciter la banque centrale américaine à baisser ses taux d’intérêt à 0%. Mais la baisse pourrait être plus modeste (- 0,25% attendus selon...

Read More

Rebond de l’once, l’or proche d’un niveau d’achat selon TD Securities, Citi euphorique

– Baisse des taux de la FED anticipée le 18 septembre prochain. – Nouveau record pour l’ETF aurifère iShares Gold Trust. – Pour Citi, l’or gagnera plus de 30% d’ici 2 ans. Alors qu’une baisse des taux de la BCE est attendue ce jeudi, l’once d’or se traite à 1496 dollars (1358 euros) euros) vers 7 H 30, et celle d’argent à 18,11 dollars (16,47 euros). Hier soir, un tweet de D. Trump invitant la Fed à ramener son taux directeur à zéro ( ou en dessous) a provoqué un rebond de l’once. Mais, la reprise reste fragile. L’espoir d’une détente entre Washington et Pékin a interrompu le rallye haussier (+ 25% gagnés sur un an), le dollar reprenant de la vigueur. TD Securities estime que l’once pourrait baisser vers un niveau compris entre 1480 et 1450 dollars si la Fed ne délivre pas un signal résolument baissier le 18 septembre prochain. Tout recul des cours devra être considéré comme une opportunité d’achat, car les banques centrales agiront énergiquement pour contrer le recul de l’activité économique mondiale et les prix remonteront, affirme TD Securities. Pour leur part, les analystes de Citigroup considèrent que le prix du métal jaune dépassera son sommet historique de 2001 à 1.921 dollars/once pour culminer à 2000 dollars au cours des deux prochaines années. Soit un gain potentiel supérieur à 30% sur la base des...

Read More

L’once se tasse, les banques centrales toujours acheteuses, l’argent chute

– L’once d’or a reculé de plus de 50 dollars en une semaine. – Russie et Chine augmentent encore leurs réserves. – Le ratio or/argent à 83,13. La reprise des marchés financiers et l’espoir d’une accalmie dans la guerre commerciale pèsent sur le cours de l’or bien que la FED semble se préparer à une baisse des taux de 0,25% le 18 septembre prochain dans le sillage d’un rapport sur l’emploi décevant au mois d’août. Ce lundi matin vers 7 H 30, l’once d’or se traite à 1489 dollars (1348 euros) euros) et celle d’argent à 17,81 dollars (16,12 euros). Certains investisseurs estiment que la consolidation en cours est salutaire et qu’elle pourrait se poursuivre, donnant ainsi aux retardataires l’occasion d’entrer sur le marché et de participer au prochain cycle de hausse. Selon la National Australia Bank Ltd, l’or constitue une couverture idéale sur fond d’incertitudes politiques et économiques croissantes. Et, il restera recherché par les banques centrales à l’échelle mondiale durant les prochains mois, ce qui soutiendra les prix. Soucieuse de diversifier ses réserves de change, la Chine a d’ailleurs ajouté 5,91 tonnes de métal jaune à son stock durant le mois d’août. Elles s’additionnent au 94 tonnes acquises au cours des huit mois précédents, ce qui porte le total des achats chinois à 100 tonnes depuis le début 2019. La Russie est sur la même voie. Les...

Read More