Select Page

Auteur : Didier Laurens

L’or termine la semaine en repli, le rallye haussier va-t-il reprendre lundi ?

– Cinq records consécutifs enregistrés en juillet. – Rallye : les explications du CMO.   – Pour Citi, c’est encore le moment d’acheter. L’once a terminé en forte baisse vendredi (2035 dollars /1726 euros), alors que les investisseurs faisaient face au raffermissement du dollar et à des chiffres sur l’emploi américain (taux de chômage à 10,2%) conformes aux attentes. De son côté, l’once d’argent s’est inscrite à 28,33 dollars (24,04 euros). Le ratio or/argent est tombé sous le seuil des 73. ANZ considère que même si l’or est en hausse d’environ 30% cette année, il reste encore beaucoup à gagner dans ce rallye, notamment parce que la Fed a réitéré son vœu d’utiliser tous les outils dont elle dispose pour soutenir l’économie américaine : les taux devraient donc rester proches de zéro à moyen terme. ANZ parie sur une hausse à 2300 dollars/once dans les mois qui viennent. Si les économistes de Citi estiment que le métal jaune peut atteindre 2100 dollars l’once à horizon de 6 à 12 mois, ils ne considèrent pas pour autant que le dollar est sur le point de perdre son statut de premier actif de réserve international, aucune devise n’étant assez forte pour le détrôner. Chez Brewin Dolphin, on rappelle que l’origine du rallye haussier des métaux précieux est liée aux taux d’intérêt réels négatifs et que la FED et les autres banques centrales...

Read More

L’once vers 2000 $, nouvelle hausse des cours en août ou retour vers 1800 $ ?

– Optimisme du panel d’investisseur de Kitco – Les banques de marché visent davantage que 2000$/once – Pessimisme de JP Morgan  Attention : exceptionnellement, la prochaine mise à jour du blog aura lieu le 8 août prochain et non le 5. En ce début de semaine, le métal jaune reste soutenu par la faiblesse du dollar, les tensions géopolitiques, la faiblesse des taux d’intérêt et les incertitudes liées au désaccord entre républicains et démocrates sur la composition de la relance budgétaire américaine. Ce lundi matin vers 9 heures, l’once cote 1978 dollars (1679 euros) et celle d’argent 24,45 dollars (20,76 euros). Le ratio or/argent est à 81,48. La hausse des cours va-t-elle se poursuivre durant cette 1ère semaine d’août ? Oui, si on en croit les investisseurs sondés par Kitco News. Selon ce panel, 60% des professionnels de Wall Street sont convaincus que le prix de l’or bondira au-delà de 2000 dollars/once, ce pronostic atteignant 66% chez les investisseurs privés. Même si le niveau de 2000 dollars/once occasionne des prises de bénéfice, certains pariant sur un retour vers 1800 dollars,  beaucoup de banques sont convaincues qu’un rebond suivra.  Bloomberg Intelligence recommande aux investisseurs d’acheter de l’or en cas de baisse, car son prix pourrait graviter autour de 2000 dollars lors des élections américaines de novembre. Saxo Banque estime que le niveau des 2000 dollars devrait être atteint ou dépassé d’ici...

Read More

Possible consolidation de l’euro face au dollar, remontée du sterling, le yen sur la réserve

La devise unique tient la dragée haute au dollar depuis une quinzaine de jours et cote 1,117 $ ce lundi matin vers 8 heures. La devise unique a brièvement repassé le cap de 1,19 dollar vendredi avant de reculer, mais elle gagne toujours 4,7% sur un mois malgré le plongeon historique du PIB de la zone euro (- 12,1% entre avril et juin). Certains cambistes estiment que la paire Euro/USD flageolera cette semaine. Après la pluie le beau temps : pour le Wall Street Journal, l’intervention agressive de la BCE et le plan de dépense européen de 1800 milliards d’euros devraient relancer l’économie du vieux continent plus vite que celle des Etats-Unis, ce qui soutiendra la devise unique. Mercredi, les cambistes suivront notamment l’indice PMI Markit des directeurs des achats du secteur non manufacturier (juillet) et les ventes au détail (juin). Ce lundi matin, la contrepartie d’un euro est notamment de 124 yens, 0,90 GBP, 1,07 CHF, 1,57 CAD, 8,21 CNY et 87 RUB. Bien que la FED ait annoncé maintenir son programme de soutien monétaire jusqu’à la fin de l’année, le dollar US est affaiblie face à toutes les grandes devises, dont la livre sterling. La devise américaine est minée par la pandémie, des rendements obligataires au ras des pâquerettes et les difficiles négociations sur un plan de relance au Congrès US. L’indice de confiance des consommateurs de l’université du...

Read More

L’once vers 1960 $, demande asiatique en baisse, nouveaux records à venir d’après Goldman Sachs et TDS

– La baisse du dollar alimente la hausse. – Ratio or/argent vers 82. – L’once d’or à 2000 dollars durant l’été ? Après avoir culminé à 1981 dollars, le cours de l’once est redescendu vers 1920 dollars avant de repartir à la hausse. Ce mercredi matin l’once s’inscrit à 1958 dollars (1666 euros) et celle d’argent à 24,33 dollars (20,71 euros) à 9 heures sur le marché continu. La dépréciation du dollar américain, un contexte géopolitique explosif et des taux d’intérêt historiquement bas soutiennent les métaux précieux. S’y ajoutent des incertitudes liées à la pandémie et l’issue des négociations sur le plan de relance économique examiné par le Sénat américain sur fond de bataille rangée entre démocrates et républicains. Tous ces paramètres conduisent Goldman Sachs (GS) à revoir ses prévisions de cours à la hausse. La banque estime que les prix de l’or et de l’argent atteindront respectivement à 2300 dollars (contre 2000 $ auparavant) et 30 dollars (contre 22 $) l’once à horizon de 12 mois. GS constate la montée des inquiétudes inflationnistes et indique que la collecte massive des ETF aurifères correspond à des achats de couverture contre l’affaiblissement structurel du dollar. Pour TDS, l’affaissement du billet vert dans un contexte de relance budgétaire massive est la cause principale de la hausse de l’or. Selon les experts de la firme, le métal jaune est promis à de nouveaux...

Read More

L’euro flamboie, recul du dollar et du dinar, le yen retrouve son rôle de devise refuge

Avec près de 2,3% gagnés contre le dollar en une semaine, l’euro retrouve un niveau perdu depuis l’été 2018 et démarre la semaine en cotant 1,1708 dollars ce lundi matin vers 9 heures. La monnaie unique unique titre profit de l’adoption du projet franco-allemand d’emprunt collectif dont l’effet immédiat a été de réduire les écarts de taux dans la zone euro. Par ailleurs, la croissance de l’activité privée a progressé en juillet pour la première fois depuis février, ce qui a mis du baume au cœur des investisseurs. Selon certains cambistes, la monnaie unique pourrait arriver sur la zone des 1.20 dollar dans le courant de la semaine. Jeudi, on surveillera notamment la publication du bulletin mensuel de la BCE ainsi que l’indicateur du climat des affaires et du sentiment économique (juillet). Le dinar n’en finit plus de reculer contre un euro (- 0,86%/7 jours) qui a enregistré un nouveau record historique face à la monnaie tunisienne à 3,2484 en milieu de semaine dernière. Ce lundi matin la contrevaleur d’un euro est notamment de 123 yens, 0,91 GBP, 1,07 CHF, 1,56 CAD, 8,18 CNY et 83 RUB. Plombé par les progrès de l’épidémie de coronavirus et des chiffres sur l’emploi décevants jetant un doute sur la capacité de reprise de l’économie américaine, le dollar ne parvient pas à se redresser malgré les tensions avec la Chine. Jeudi, les cambistes garderont...

Read More