Select Page

Auteur : Didier Laurens

Euro stable, Sterling en baisse, CHF en majesté, les cryptomonnaies battent de l’aile

Après un début de semaine négatif, l’euro a finalement rebondi vendredi et il cote 1,13 dollars ce lundi matin vers 9 heures sur le marché spot. Comme l’or, la devise unique profite de mauvais chiffres sur l’emploi américain plutôt que de l’amélioration de la situation économique du vieux continent où la situation sanitaire se détériore. Le franc suisse, a touché un plus haut de 6 ans et demi face à la devise unique et la couronne tchèque a progressé de 1% dans l’attente d’un nouveau resserrement monétaire. La Commission européenne a infligé 344 millions d’euros d’amende à Barclays, Royal Bank of Scotland (NatWest), HSBC, et le Crédit suisse reconnues coupables d’entente sur le Forex. UBS, qui a lancé l’alerte a été exemptée d’amende. Mardi, on suivra la croissance du PIB et l’évolution de l’emploi au troisième trimestre dans la zone euro et, mercredi, le discours de la présidente de la BCE devant le Comité européen du risque systémique. Le tassement du dollar est aussi dû à la baisse des taux américain à 10 ans (+ ou – 1,35%) et à l’arrivée du variant Omicron aux Etats-Unis bien que certains cambistes doutent que cela incite la Fed à différer la normalisation de sa politique monétaire. La livre sterling recule face au dollar et contre l’euro de près de 1% sur 7 jours. Ce lundi, une livre vaut 1,1697 euro. Les...

Read More

Inflation : les banques centrales recommencent à stocker de l’or, l’once à 10.000 $ d’ici 2028 ?

– Métaux précieux : Degussa optimiste. – L’Irlande et Singapour remplissent leurs coffres. – Goehring & Rozencwajg prédisent un grand rallye. Lesté par des prises de bénéfice et des taux US en hausse, le prix de l’or a finalement rebondi en fin de semaine dernière. Ce lundi matin vers 9 heures la tendance reste incertaine. L’once de métal se négocie à 1783 dollars sur le marché continu et celle d’argent à 22,45 dollars. Ce sont des chiffres sur l’emploi américain décevants qui ont provoqué le rebond des cours. Sera-t-il durable ? Certains experts estiment que les données sur l’emploi n’auront pas un impact suffisant pour dissuader la FED de durcir sa politique monétaire dans un contexte inflationniste. Toutefois, l’arrivée du variant Omicron sur le sol américain pousse les investisseurs à se tourner vers des actifs refuge solides, à commencer par les métaux précieux. Selon le groupe aurifère allemand Degussa l’or et l’argent physiques continueront d’être des actifs attrayants alors que les investisseurs cherchent à protéger leur pouvoir d’achat contre la hausse des prix. Si la variante Omicron devenait incontrôlable et obligeait les gouvernements à mettre en œuvre des mesures de distanciation sociale,  l’or profitera de son statut de réserve de valeur. Même avis de Leigh Goehring, partenaire directeur de Goehring & Rozencwajg Associates qui prévoit une flambée des cours. Dans une interview accordée à Kitco news, il prévoit un mécanisme en 2...

Read More

L’or recule après les déclarations de la FED, mais la tendance semble positive

– L’once au-dessous de 1800 $. – La Chine redevient le 1er pays producteur mondial d’or. – Singapour recommence à stocker des lingots. Ce mercredi matin, l’once cote 1778 dollars vers 8 heures sur le marché spot. D’humeur maussade, l’once d’argent, qui recule de près de 3% sur 7 jours, vaut 22,98 dollars. Le ratio or/argent est remonté à 78,80. L’or a augmenté après que le PDG de Moderna ait averti que les vaccins COVID-19 étaient probablement moins efficaces contre la variante Omicron. De son côté, Regeneron a annoncé que son cocktail d’anticorps contre le COVID-19 pourrait également être moins efficace contre Omicron. Ces informations ont encouragé les investisseurs dans leur fuite vers la qualité. Mais la hausse a été cassée par le président reconduit de la Fed qui a déclaré que les facteurs poussant l’inflation à la hausse persisteront jusqu’en 2022. Cette situation pourrait inciter la banque centrale américaine à durcir sa politique monétaire plus vite que prévu. Selon les dernières données publiées par la Monetary Authority de Singapour, la cité-état a acquis 26 t d’or entre mai et juin 2022. Il s’agit du premier achat effectué par le Singapour depuis 2000. La Chine est à nouveau le premier pays producteur d’or au monde, juste devant l’Australie qui était devenue le 1er pays producteur durant le 1er semestre 2021. D’après la China Gold Association, l’Empire du mileu a...

Read More

Le variant Omicron rebat les cartes : flambée des devises refuges, rand sud-africain et bitcoin en chute

L’euro a terminé la semaine précédente sur un rebond technique après un creux de 16 mois contre le billet vert. Ce lundi matin vers 8 heures, il cote 1,13 dollar sur le marché spot. Depuis, le début 2021, il recule de près de 7% contre le billet vert. La devise unique aborde la semaine dans un contexte peu favorable puisque l’apparition du variant Omicron contre lequel les vaccins actuellement disponibles pourraient s’avérer inopérants est plutôt favorable aux devises refuges. Toutefois, certains cambistes conservent une opinion neutre à moyen terme sur la parité euro/dollar. Mardi, on gardera un œil sur l’estimation de l’inflation en novembre en Europe et sur l’indice de la confiance des consommateurs américains pour ce même mois. Première victime de la découverte du nouveau variant sur son territoire, le rand sud-africain a plongé face au dollar et l’euro. Outre le Covid, le dollar est soutenu par les déclarations de certains membres de la Fed qui se sont déclarés favorables à un relèvement plus rapide des taux d’intérêt en cas de persistance de l’inflation. Toutefois, certains cambistes estiment que les banques centrales pourraient reporter leurs projets de hausse des taux d’intérêt tant que la situation sanitaire ne sera pas éclaircie. Le franc suisse et le yen se sont fortement appréciés vendredi contre le dollar et dans une moindre mesure face à  l’euro grâce à la vague d’aversion au risque...

Read More

L’or profite du variant Omicron, mais la fièvre retombe

– Bitcoin en chute libre. – Or : les prévisions 2022 de banque Scotia. – Les ETF repassent à l’achat. Après avoir bondi à l’annonce d’une énième mutation du virus, le cours de l’or est retombé sous les 1800 dollars. Ce lundi matin vers 8 heures, l’once de métal jaune s’échange à 1793 dollars et celle d’argent, qui dégringole de 6% sur 7 jours, vaut 23,37 dollars. En l’absence de publications économiques majeures aux États-Unis, c’est la saga du coronavirus qui conditionnera la trajectoire de l’or cette semaine. Le niveau des rendements obligataires américains et celui du dollar joueront aussi un rôle clé. Ceux qui prétendent que les cryptomonnaies offrent une protection équivalente à celle des métaux précieux peuvent refaire leurs calculs : alors que le prix de l’or a rebondi après la découverte d’Omicron, le bitcoin a dévissé de plus de 7 % vendredi, passant sous la barre des 55.000 dollars par jeton. Selon Banque Scotia, le cours de l’or devrait remonter autour de 1 850 dollars/once en 2022, soit un gain potentiel de + ou – 3% par rapport aux prix actuels. La banque canadienne est moins optimiste pour l’argent. Elle déclare que le ralentissement à court terme des volumes consommés par la Chine et la baisse de l’activité manufacturière, pénaliseront davantage le métal gris que l’or. Pour Commerzbank, l’or a atteint son point le plus bas sous les 1780...

Read More