Select Page

Auteur : Didier Laurens

L’once au point mort, la fin 2019 vue par le Conseil Mondial de l’Or

– La banque canadienne CIBC revoit ses prévisions de cours à la hausse. – La demande de métal jaune en provenance des marchés émergents pourrait décliner. – Ratio or/argent à 93.   L’once évolue dans une fourchette de 5 dollars depuis le début de la semaine pour coter 1415 dollars (1256 euros) ce mardi matin vers 8 heures sur le marché spot. Sur une semaine, les cours gagnent 1% (en euros). Alors que ratio or/argent est proche de 93 (92,90), les 31,10g de métal gris s’échangent à 15,38 dollars (13,65 euros), en hausse de 1,4% sur 7 jours. Bien que la croissance soit au plus bas depuis 27 ans, la hausse de la production industrielle chinoise en juin (+ 6,3%) par rapport à l’année précédente a eu pour effet de minorer les craintes sur l’ampleur du ralentissement économique mondial en déclenchant des prises de bénéfice sur le métal jaune. Les investisseurs ont désormais les yeux braqués sur le calendrier dans l’espoir que la FED baisse ses taux directeurs de 0,25% le 31 juillet prochain. D’après le Conseil mondial de l’or, le ralentissement de la croissance économique et une volatilité des prix accrue, pourraient affaiblir la demande des consommateurs pour l’or cette année, notamment sur les marchés émergents, qui concentrent l’essentiel de la demande émanant des particuliers. L’augmentation de 2,5% des droits d’importation de l’or en Inde devrait entraîner une...

Read More

L’euro s’effrite, recul de la livre turque, les devises les plus favorables aux vacanciers durant l’été 2019

Dans quel pays partir cet été pour profiter d’un effet devise favorable ? Après s’être raffermi durant les derniers jours (+ 0,5% gagné sur une semaine), l’eurodollar recule et s’inscrit à 1,1271 ce lundi matin vers 8 heures sur le marché spot. Depuis le début 2019, la devise unique a perdu 1,6% face au billet vert. Le ton accommodant de la Banque Centrale Européenne pèse sur la valeur de l’euro, malgré une production industrielle de l’Eurozone meilleure qu’attendue en mai  (recul de 0,5% contre – 1,6% pronostiqués) Euro toujours : la Croatie vient de soumettre sa demande d’adhésion au mécanisme de change européen. Et les ministres des finances européens ont fait bon accueil à cette demande, indique-t-on à Bruxelles. Ce lundi la contrevaleur d’un euro est de 121 yens, 0,89 GBP, 1,10 CHF, 1,46 CAD, 7,75 CNY et 70 RUB. L’économie américaine reste solide, mais une baisse de 25 points de base des taux directeurs de la FED dès la fin juillet est attendu par les cambistes, ce qui freine la hausse du billet vert. Près de 69,3% des opérateurs estiment que le prochain comité monétaire de la FED ramènera les taux directeurs américains à 2-2,25%. Pénalisée par les incertitudes autour du Brexit, la livre britannique continue à reculer face  à l’euro. La devise insulaire a perdu près de 4% contre l’euro en 3 mois. Ce lundi matin, une livre permet...

Read More

Reprise de la hausse après la FED, les prévisions de cours d’UBS pour 2019 et 2020

– Ratio or/argent proche de 83. – Pour UBS, l’once atteindra 1500 dollars en 2020. – Commerzbank optimiste. Les propos de Jerome Powell, président sortant de la FED, ont permis à l’once de gagner immédiatement une trentaine de dollars : elle cote 1424 dollars (1262 euros) ce jeudi matin vers 8 heures sur le marché spot. En euros, les cours progressent de 5% sur un mois et de près de 18% sur un an. L’once d’argent reste à la traîne et s’échange à 15,28 dollars (13,54 euros). Sur une semaine, les cours perdent 0,3% et près de 1% sur 12 mois. Mercredi, le discours du président de la FED laissant entendre que la banque centrale américaine pourrait baisser ses taux dès le 31 juillet prochain a eu pour conséquence de faire chuter le dollar et de stimuler le métal jaune. Et ce n’est pas fini : UBS espère que les taux bas porteront le prix de l’once 1450 dollars/once en 2019, puis à 1500 dollars en 2020 même si une baisse ponctuelle n’est pas exclue. « A long terme, le dollar et les taux réels sont les deux principaux soutiens du prix de l’or », rappelle la banque suisse. Commerzbank estime que la consolidation de la semaine dernière sous 1400 dollars l’once a été provoquée par des prises de bénéfices, mais que la politique accommodante des banques centrales soutient les cours à moyen...

Read More

L’or fait une pause en attendant la FED, les cours pourraient gagner 5% d’ici à septembre affirme FTMX

– Les achats d’or des banques centrales ont totalisé 247,3 t depuis le début 2019. – La Chine continue à remplir ses coffres. – Pour FTMX, l’once pourrait franchir les 1500 $ au T3 2019. Focalisée sur les auditions semestrielles de Jerome Powell devant le Congrès en milieu de semaine, et sur la publication des minutes de la FED, l’once d’or s’échange à 1395 $ (1244 euros) ce mardi matin vers 7 H 30 sur le marché spot. Sur une semaine, les cours ont progressé de 1,4% en euros. Moins flambarde, l’once d’argent parvient à conserver le seuil des 15 dollars (13,42 euros), mais les prix se tassent légèrement sur une semaine (- 0,10% en euros). Le cours de l’or est suspendu aux perspectives de baisse des taux directeurs de la FED, les plus optimistes tablant sur un « geste » dès le 31 juillet prochain, malgré des chiffres sur l’emploi meilleurs qu’attendus. La situation conflictuelle entre les Etats-Unis et l’Iran soutient aussi les cours . Selon, FTMX, l’or peut encore grimper de 5% au cours du troisième trimestre 2019 dans un environnement rempli d’incertitudes chroniques. Si les banques centrales assouplissent leurs politiques monétaires au second semestre, l’or restera robuste malgré le ralentissement économique mondial, assure FTMX. Il pourrait même défier le niveau des 1500 dollars/once. La Banque populaire de Chine vient d’annoncer avoir ajouté 10,3 tonnes supplémentaires d’or à ses...

Read More

Repli de l’eurodollar, la livre turque attendue en baisse, le Franc CFA pourrait disparaître

Après avoir reculé de 0,5% sur une semaine contre le billet vert, l’euro démarre la semaine en léger repli à 1,1229 $ ce lundi matin vers 7 H 30 sur le marché spot. L’euro s’est mis en drapeau en fin de semaine dernière après l’annonce d’une baisse des commandes industrielles en Allemagne, ce qui nourrit les spéculations sur une baisse des taux de la BCE. Cette semaine, on suivra notamment le compte rendu de la réunion de politique monétaire de juin de la BCE (attendu jeudi). La contrevaleur d’un euro est de 121 yens, 0,89 GBP, 1,11 CHF, 1,47 CAD, 77 CNY et 71 RUB. La livre livre turque est attendue en baisse après le limogeage du dirigeant de la banque centrale par R.Erdogan qui lui reproche d’avoir augmenté les taux d’intérêt pour enrayer la chute de la monnaie nationale. La livre turque est l’une des rares monnaies contre laquelle l’euro a progressé depuis le début de l’année (+ 19%). Après des embauches plus solides que prévu aux Etats-Unis en juin. l’indice mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de 6 devises de référence, a repris de la hauteur. La semaine dernière, D. Trump a accusé la Chine et la zone euro de manipuler leurs monnaies, en évoquant une possible intervention du Trésor américain pour faire baisser le billet vert. Le franc CFA devrait céder la...

Read More